Au commencement…

Au commencement il y a une rencontre et rapidement une envie de partager, de créer ensemble… Une vie, des voyages, un foyer, des projets…

Après l’aboutissement et la réussite de la rénovation de notre belle maison, nous avions encore l’envie et probablement le besoin de créer et de construire ensemble.

Une idée simple

Et puis il y a eu une idée, une envie, simplement donner un sens aux cadeaux que nous offririons à nos proches pour les fêtes de noël.

Nous voilà lancé dans la création de petits objets de décoration. Quelques semaines plus tard nos créations sont sous le sapin. Enchantés par cette nouvelle expérience à 4 mains nous commençons à nourrir une nouvelle aventure… Nous lancer dans la création de notre propre marque.

Effervescence

C’est l’effervescence, la boite de pandore de la création est ouverte les idées fusent, les concepts virevoltent. Notre imagination n’a pas de limite, notre carnet de croquis est bientôt plein d’idées plus folles et attrayantes les unes que les autres.

Mais il nous faut reposer les pieds sur terre, nous n’avons pas la puissance de feu d’une multinationale et nous devons nous concentrer sur notre ambition première, celle de créer et fabriquer en France des objets qui nous ressemblent, qui soient le reflet de nous, de notre histoire.

Faire du tri

L’heure est alors venue de faire le tri parmi toutes ces idées, de nous recentrer sur nos envies, nos savoir-faire respectifs. Faire le bilan des moyens et outils dont nous disposons et dont nous pourrions disposer. C’est décidé nous nous lançons sur une première gamme de coussin 100% lin avec l’ambition de créer et réaliser nos propres sérigraphies. A cela nous ajouterons une gamme de luminaires dont les premiers croquis nous semblent prometteurs et réalisables. Sur une même base nous déclinerons des suspensions, des appliques murales et des lampes à poser.

En quelques semaines nous nous équipons et mettons au point nos premières sérigraphies. Nous devenons adhèrents de Make it Marseille, un espace de coworking Marseillais, qui nous fournira l’espace et les outils nécessaires à la réalison des premiers prototypes de luminaires.

Matelot Vert

Dans le même temps nous devons formaliser cette aventure, trouver un nom, un logo. Quelque chose qui ai du sens, qui colle à notre histoire. Nous fouillons alors dans nos souvenir et rapidement de l’enfance de Anne, surgissent une multitude de surnoms que son père avait l’habitude de lui donner lorsqu’elle était enfant.

Parmi ces sobriquets « matelot vert » nous amuse, nous interpelle et petit à petit s’immisce dans notre histoire et fini par s’imposer à nous. Recherche de marques, de nom de domaines, etc… La voie est libre, c’est décidé Matelot vert nous accompagnera dans cette belle aventure…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :